POLITIQUE
29 mars 2017
French Arabic English

FN BAN

Gestion des biens publics : La justice aux trousses des directeurs généraux des sociétés d’Etat

La lutte contre le pillage des biens publics connaît un regain d’intérêt en cette veille de fin du premier Mandat du Président de la république Issoufou Mahamadou. Selon nos sources, plusieurs inspections d’Etat ont été diligentées ces derniers mois au niveau de certaines sociétés d’Etat et d’économie mixte.


Ces inspections d’Etat viennent corroborer les nombreuses irrégularités relevées dans le rapport de la cour des comptes et des disciplines budgétaires rendu public en 2014. A la suite desdites enquêtes, des poursuites judiciaires sont actuellement en cours contre les premiers responsables de ces entreprises publiques. De sources dignes de foi, on apprend que c’est dans ce cadre que le Directeur Général de la CAIMA a été interpellé à la Police judiciaire.


D’autres Directeurs Généraux de société risqueront de se trouver dans la même situation que M. Abdou Sidi de la CAIMA, soulignent notre source. Les mêmes griefs que le DG de la CAIMA leurs auraient été reprochés à l’issue desdites inspections d’Etat. Les poursuites judiciaires contre les directeurs généraux interviennent à quelques mois du début des échéances électorales.


Quand on sait que la plupart des responsables des entreprises d’Etat qui sont dans le collimateur de la justice représentent d’importants poids électoraux pour le compte du PNDS-Tarraya, il est fort à craindre qu’ils ne prennent leur revanche à l’occasion des futures élections, dont les élections présidentielles, à l’issue desquelles Issoufou Mahamadou espèrent briguer un deuxième mandat.


ZOOM SUR LE CAS DU DIRECTEUR GENERAL DE LA CAIMA  


Nommé à la tête d’une des prestigieuses sociétés d’Etat grâce depuis 2011, l’actuel Directeur Général de la Centrale d’approvisionnement en intrants et matériels agricoles (CAIMA) est dans des sales draps.


Il vous souviendra que celui-ci a fait l’objet d’une interpellation à la police judiciaire en fin de semaine écoulée. Les ennuis de M. Abdou Sidi, c’est son nom, n’ont duré que quelques heures car il a fini par regagner son domicile après plusieurs heures d’interrogatoire. Très peu d’information a filtré de cette interpellation. De sources dignes de foi, on apprend que les ennuis judiciaires du patron de la CAIMA ont certainement un lien avec ses quatre années de gestion à la tête d’une société qui est devenue par la force des choses son patrimoine personnel, déplore-t-on dans certains milieux.


Des irrégularités dans la gestion de cette société, notamment dans le circuit de passation des marchés publics et anomalies certaines dans la gestion financières de ladite entreprise ont été relevées il y a quelques mois dans un rapport de la Cour des comptes et des disciplines budgétaires. On parle aussi d’autres subterfuges mafieux érigés en règles de gestion par son Directeur Général. Une inspection d’Etat aurait été diligentée et celle-ci aurait mis à nu presque les mêmes irrégularités.
Le nom du Directeur Général de la CAIMA est cité en bonne place sur la liste des nouveaux riches effrontés du pays qui n’ont d’égard pour personne même vis-à-vis des plus hautes autorités du pays qui les ont créées.


Militant du principal parti au pouvoir, le PNDS-Tarayya, Abdou Sidi est originaire du département de Tamaské dans la région de Tahoua, le fief politique du président Issoufou Mahamadou. Sa posture de Directeur Général d’une société d’Etat et la fortune qu’il a amassée en si peu de temps (certainement sur le dos de la CAIMA pour ceux qui le connaissent avant d’être nommé à ce poste) lui ont donné ces deux dernières années l’impression d’avoir le monde à portée de mains, au point où il lance ouvertement des défis aux grands patrons du parti.


Selon d’autres sources, ce monsieur entretient des relations douteuses avec des opposants au régime. Les mêmes sources ajoutent que le patron de la CAIMA est à la fois le pourvoyeur financier de certains leaders d’opinion hostiles à Issoufou Mahamadou et à son régime. En raison des accointances douteuses qu’il a nouées avec des adversaires du président Issoufou, les organes proches de l’opposition se sont précipitamment mis à le défendre.


En tout cas les ennuis du DG de la CAIMA ne font que commencer, à moins que celui-ci ne bénéficie d’une impunité totale, à l’image des délinquants issus des rangs de l’opposition qui excellent dans des effronteries en tout genre à l’égard de l’Etat car ces derniers sont presque sûrs de ne pas être inquiétés par la justice.

PNDS-Tarraya : Zakou Djibo dit Zakaï un militant double…

L’opérateur économique Zakou Djibo dit Zakaï est-il réellement acquis pour la cause du parti au pouvoir, le PNDS-Tarraya ? Ses pérégrinations d’une bourgade à une autre dans la région de Tillabéri pour le compte du parti rose, où même ses multiples offensives politiques dans des quartiers d’obédience Lumana, tel qu’on en a vu ces dernières semaines, sont loin de s’avérer comme une incartade de sa part.

Lire la suite : PNDS-Tarraya : Zakou Djibo dit Zakaï un militant double…

ZAKOU DJIBO DIT ZAKAÏ A UNE FOIS ENTENDU PARLER DE BUSINESS DES NOURRISSONS…

ZAKAY-24Le procès en appel de l’affaire dite d’achat des nourrissons a été renvoyé au 11 mai 2015 à la demande des avocats des mis en cause.

Lire la suite : ZAKOU DJIBO DIT ZAKAÏ A UNE FOIS ENTENDU PARLER DE BUSINESS DES NOURRISSONS…

Politique : Les vaines tentatives de Hama Amadou

Hama thumb92Des folles rumeurs distillées par une certaine presse, ont récemment fait cas de tentatives diplomatiques menées par des responsables politiques africains proches d’un pays ami du Niger, en vue de réconcilier l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Hama Amadou, en exil à Paris depuis août 2014, avec son ex allié, le Président de la République Issoufou Mahamadou.

Lire la suite : Politique : Les vaines tentatives de Hama Amadou

Elections présidentielles de 2016 : Mahamane Ousmane et Seïni Oumarou vers la recherche des nouveaux partis politiques…

Ejectés de leurs formations politiques respectives, les désormais anciens présidents du MNSD-Nassara et de CDS-Rahama, Seïni Oumarou et Mahamane Ousmane, cherchent des nouveaux refuges dans la perspective des élections générales de 2016, les présidentielles notamment.

Lire la suite : Elections présidentielles de 2016 : Mahamane Ousmane et Seïni Oumarou vers la recherche des...