29 mars 2017
French Arabic English

FN BAN

ALLOCUTION SPECIALE DU PREMIER MINISTRE CHINOIS LI KEQIANG Au 9E FORUM D’ETE DE DAVOS :« La Chine s’ouvrira davantage au monde »

Shi-Hu thumb90À l’heure actuelle, la reprise de l’économie mondiale reste atone, et bon nombre d’institutions internationales ont revu à la baisse leurs prévisions de croissance mondiale. La présente édition du Forum, axée sur le thème très pertinent d’ «ouvrir de nouvelles perspectives pour la croissance», vise à réunir la sagesse collective et les consensus en vue de trouver une voie de développement pour l’avenir du monde.


L’économie chinoise progresse dans la régularité et s’oriente vers la bonne direction dans un contexte de modération de son rythme de croissants et malgré la présence de difficultés. Dans l’ensemble, les opportunités l’emportent sur les défis. Et la tendance générale reste positive en dépit des fluctuations. Sur fond de ralentissement de l’économie mondiale, la Chine a réalisé une croissance de 7% au premier semestre de cette année, l’une des plus fortes croissances parmi les principales économies du monde, et ce, au prix de durs efforts. Dans le même temps, la structure économique connaît une optimisation et une montée en gamme accélérées, avec l’émergence rapide de nouveaux pôles de croissance. Le développement régulier de l’économie chinoise a bénéficié au monde entier. Avec une augmentation de ses importations de matières premières et un essor fulgurant des investissements et du tourisme chinois à l’étranger, la Chine contribue à hauteur de quelque 30% à la croissance mondiale. Ceci dit, l’économie chinoise fait face actuellement à pas mal de difficultés et de pressions baissières, et certains indicateurs ont connu ces deux derniers mois des baisses ou fluctuations. Cependant, les politiques et mesures prises précédemment donnent progressivement des effets, et les fondamentaux de l’économie chinoise en faveur d’une croissance stable demeurent inchangés. Le déficit budgétaire du gouvernement central chinois est relativement bas par rapport aux autres économies majeures et de nombreux outils de régulation macroéconomique innovante sont toujours disponibles. Nous sommes capables d’accomplir les principaux tâches et objectifs de développement économique et social de cette année.


Si nous affirmons que l’économie chinoise est en bonne voie vers un avenir plus radieux, c’est parce qu’elle possède une bonne base, de bonnes conditions et un bon élan. L’industrialisation de type nouveau, l’informatisation, l’urbanisation et la modernisation agricole progressent en profondeur. La Chine est un vaste pays avec des industries fort variées. Quand la nuit tombe à l’Est, il fait encore jour à l’Ouest; quand un secteur est en panne, il y a toujours un autre en croissance dans le pays. L’économie chinoise est donc fort résiliente et résistante. En poursuivant les réformes structurelles et la stratégie de développement tiré par l’innovation, nous œuvrons à libérer tout le potentiel de croissance pour maintenir une croissance économique moyennement élevée et orienter le développement vers le haut et moyen de gamme.


La réforme financière orientée vers le marché et conduite dans le respect de la loi avance dans son ensemble. Nous travaillons activement à favoriser un marché des capitaux ouvert, transparent et capable de se développer de manière durable, régulière et saine, tout en continuant de renforcer et d’améliorer 1e contrôle des risques de manière à payer aux risques financiers régionaux et systémiques. Pour la prochaine étape, nous continuerons à assouplir davantage les restrictions sur l’accès des capitaux privés au secteur financier afin de mieux soutenir l’économie réelle. Nous continuerons à œuvrer pour maintenir la stabilité globale du taux de change du yuan RMB à un niveau rationnel et équilibre, et réaliser progressivement la libre convertibilité du yuan pour les opérations en capital. D’ici la fin de l’année, le système de paiement transfrontalier en yuan RMB (CIPS) sera mis sur pied pour favoriser un meilleur développement du marché offshore du yuan RMB.


Pour la Chine, engager des réformes structurelles, c’est mobiliser l’extraordinaire créativité du peuple et encourager la participation massive et active à la création d’entreprises et à l’innovation. En faisant avancer de manière soutenue les réformes pour favoriser la décentralisation et la simplification administrative, allier libéralisation et régulation et optimiser les services, nous avons stimulé l’enthousiasme de la population pour l’entrepreunariat et l’innovation, et chaque jour plus de 10,000lises sont enregistrées. La démocratisation de l’entrepreneuriat et de l’innovation constitue non seulement un appui énergique aux efforts pour répondre aux pressions baissières et accroître l’emploi, mais aussi un moyen efficace pour favoriser un nouveau modèle de distribution des revenus et promouvoir la justice sociale. Nous adopterons des approches orientées vers le marché telles que 1e partenariat public-privé et la franchise pour encourager et canaliser la participation des investissements privés au développement, à l’exploitation et à la gestion des produits et services publics, et nous élargirons dans le même temps l’accès des investissements étrangers au marché, tout cela pour bâtir un nouveau modèle d’approvisionnement diversifié.


La Chine s’ouvrira davantage au monde. Notre politique générale sur les investissements étrangers restera inchangée, et les mesures concrètes s’orienteront vers l’introduction de plus de capitaux étrangers et l’élargissement des domaines d’ouverture. Ce qui s’est passé depuis le début de la crise financière internationale montre bien que l’assouplissement quantitatif ne peut à lui seul lever les obstacles structurels à la croissance et que l’essentiel consiste toujours à fortifier l’économie réelle. Pour ce faire, les différents pays doivent engager des réformes structurelles et renforcer la coopération internationale. Nos initiatives de construire la Ceinture économique de la Route de la Soie et la Route de la Soie maritime du 21e siècle et notre engagement pour promouvoir la coopération internationale sur les capacités de production visent justement à élargir l’ouverture du pays, a favoriser une chaîne industrielle mondiale plus équilibrée, plus inclusive et qui permette de mieux valoriser les avantages comparatifs des différents pays, et à établir, à l’échelle mondiale, une communauté de développement et d’intérêts marquée par le bénéfice mutuel, le gagnant-gagnant, l’inclusivité et le progrès partagé.


À l’heure actuelle où les différents pays du monde se trouvent dans des stades de développement différents, la coopération internationale sur les capacités de production permet d’associer efficacement l’offre à la demande et d’accroître la demande par l’innovation dans l’offre. Elle est donc une approche aux bénéfices multiples et gagnant-gagnant pour toutes les parties. La Chine entend jouer un rôle de pont et de trait d’union dans cette coopération.


Déterminée a poursuivre la vole du développement pacifique et la stratégie d’ouverture gagnant-gagnant, la Chine travaillera la main dans la main avec les autres pays pour faire avancer les réformes structurelles, promouvoir un système commercial multilatéral qui soit libre, ouvert et non discriminatoire, favoriser ensemble une croissance inclusive et équilibrée ainsi qu’un développement vert et durable, forger une communauté d’intérêts et de développement, et bâtir un plus bel avenir pour l’humanité toute entière.
Source : Ambassade de Chine au Niger

Commémoration du 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise et de la Guerre mondiale antifasciste Se souvenir de l'histoire, préserver la paix et suivre fermement la voie du développement paci

Cette année marque le 70e anniversaire de la victoire de la Guerre mondiale antifasciste et de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise. C’est un moment de grande importance qui mérite la commémoration de tous les peuples du monde et aussi un moment clé pour nous de nous rappeler l’histoire et d’envisager l’avenir.

Lire la suite : Commémoration du 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois...

La wahaya: une survivance des pratiques esclavagistes au Niger Entre traumatismes du passé, discriminations du présent et espoirs incertains du futur

Dans cette zone, Luhudu n’est pas une exception. « C’est le triangle de la honte qui recouvre pratiquement cinq départements de la région de Tahoua : Konni, Malbaza, Bouza, Madaoua et Illéla » indique Almou Wandara, para-juriste de l’association Timidria, une association nationale de lutte contre les pratiques esclavagistes très active au Niger.

Lire la suite : La wahaya: une survivance des pratiques esclavagistes au Niger Entre traumatismes du passé,...

Entretien avec Mme Gogé Maimouna Gazibo, Directrice Générale de l’Agence Nigérienne de Lutte contre la Traite de Personnes (ANLTP)

Peu abordées par le passé à cause des pesanteurs socio-culturelles, les questions de traite et de trafic illicite de personnes sont de plus en plus évoquées de façon plus ouverte.
 Les pouvoirs publics, les associations de défense des droits de la personne humaine et les victimes, avec l’appui des partenaires au développement sortent de leur réserve et se mettent dans la bataille contre l’esclavagisme sous toutes ses formes et contre les trafiquants de tout acabit.
Pour en savoir plus sur les contours et les facettes de la traite et du trafic des personnes au Niger, nous avons rencontré Mme GogéMaimounaGazibo, Directrice Générale de l’Agence Nigérienne de Lutte Contre la Traite des Personnes (ANLTP).

Lire la suite : Entretien avec Mme Gogé Maimouna Gazibo, Directrice Générale de l’Agence Nigérienne de Lutte...

NIGER/INSECURITE: Boko Haram, Société civile, et lobbies étrangers

Les armées régulières des pays du Bassin du Lac Tchad sont désormais convaincues que Boko Haram a des forts soutiens au sein de nos sociétés respectives. C’est le cas du Niger où des forces centripètes, sans nul doute manipulées de l’extérieur, se sont laissé embrigader dans une méchante guerre médiatique contre leur propre armée. Un seul argument est ressassé depuis plusieurs jours par une catégorie d’acteurs de la société civile: «Nos soldats sont sous-équipés comparativement à leurs collègues tchadiens».

Lire la suite : NIGER/INSECURITE: Boko Haram, Société civile, et lobbies étrangers