dimanche, 21 janvier 2018
French Arabic English

Delta-Cargo-and-Air-France-banner.png

IMG 20171212 WA0014Plusieurs étudiants de l'Université Abdou Moumouni de Niamey ont assiégé tôt ce matin les locaux du Trésor, prenant en otage les agents et les premiers responsables de cette régie financière située au rond point justice de Niamey.

 

Une telle action entre dans le cadre des mouvements d'humeur qu'observent les étudiants à Niamey tout comme dans les autres universités de l'intérieur du pays ces derniers mois en vue d'exiger le paiement de leurs arriérés de bourses et aide sociale que l'Etat du Niger est tenu de leur allouer chaque année. Sur la plupart des camus universitaires, les étudiants vivent de plus en plus dans des conditions très misérables.

A l'université de Niamey par exemple, ce sont 4 à 5 étudiants qui dorment dans une pièce de moins de 8 mètres carrés. Une situation qui a poussé certains d'entre eux à tranformer les épaves des bus garés sur le campus ainsi que les lieux de culte en dortoirs de fortune, a affirmé dans un ton survolté un étudiant trouvé sur le lieu de la manifestation de ce matin.

Les toilettes sont très mal entretenues et les repas copieux se font de plus en plus rares, a renchéri un autre étudiant, avant de conclure que ce sont toutes ces raisons qui expliquent toute l'agitation permanente de ces derniers observée à Niamey et dans les universités des régions du Niger.

En avril dernier, les étudiants de l'Université UAMD avaient observé ce type d'action sur le campus mais malheureusement la manifestation qualifiée pourtant de pacifique s'est soldée par la mort d'un d'entre eux en la personne de Malla Bagalé.

Le non respect de ces types d'engagements par l'Etat trouve son explication dans la terrible tension de trésorerie que vit le Niger depuis fin 2015 et qui a amené le pouvoir central à initier des nouveaux impôts et l'élargissement de l'assiette fiscale à travers la loi des finances 2018 votée le 26 novembre dernier par les députés de la majorité.

Le vote d'une telle loi a amené plusieurs structures de la société civile nigérienne ainsi que l'opposition politique à monter au créno. Ces structures de la société civile projettent d'organiser une manifestation  le 21 décembre prochain à Niamey et dans les autres régions du Niger en vue d'amener l'Etat à revoir certaines dispositions contenues dans ladite loi des finances.

Ajouter un Commentaire

Articles recents

Publier le 20/01/2018, 19:26
niger-plusieurs-ministres-dans-l-expectative-depuis-l-annonce-d-un-mechant-remaniement-du-gouvernement Plusieurs ministres des partis alliés ne savent plus à quel saint se vouer depuis l’annonce par les communicants du régime...Lire plus...
Publier le 16/01/2018, 19:40
niger-vers-un-bras-de-fer-entre-agents-de-la-nouvelle-cimenterie-du-niger-et-le-patronatDes grosses inquiétudes menacent la survie de la Nouvelle Cimenterie du Niger, Diamond SA de Malbaza, a appris Niger Dépêches ce lundi...Lire plus...
Publier le 03/01/2018, 08:07
niger-le-dg-de-la-caima-interpelle-a-la-police-judiciaire-apres-son-passage-devant-le-procureur Le Directeur Générale de la Centrale d’Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) serait interpellé...Lire plus...
Publier le 26/12/2017, 11:15
arret-sur-image-l-avion-presidentiel-mont-baguezan-gare-quelque-part-en-lambeaux Après quelques années de disparition du ciel nigérien, le Mont Baguezan réapparait sous forme d’épave, mais en...Lire plus...
Publier le 23/12/2017, 12:34
niger-il-n-y-a-pas-eu-de-visite-d-amitie-mais-une-rencontre-entre-issoufou-et-macron-sur-un-territoire-reconquis-par-la-france Le Chef de l’Etat français Emmanuel Macron a quitté Niamey la capitale du Niger en début d’après-midi aux...Lire plus...

Connexion

Abonnez vous à la newsletter