vendredi, 22 juin 2018
French Arabic English

Delta-Cargo-and-Air-France-banner.png

Meeting PNDS

Les sanctions du Conseil Supérieur de la Communication adressées à l’encontre des deux journaux privés nigériens relance de plus bel le débat sur une probable guerre des clans au sein du principal parti au pouvoir le PNDS-Tarraya. Rappelons que ces deux sanctions font suite aux plaintes de l’ancien Directeur Générale des douanes Issaka Assoumane, ministre conseiller à la présidence de la république qui s’estime être diffamé par les deux confrères.

En effet, dans un récent communiqué, l’instance de régulation nigérienne de la presse a adressé deux sanctions, dont un « avertissement écrit » et une « mise en demeure, respectivement à l’hebdomadaire « Opinions » et au quotidien « Le Matinal » pour violation de la charte des journalistes professionnels du Niger, note ledit communiqué daté de 06 Mars 2017.

La proximité qu’ont ces deux journaux avec les milieux proches du pouvoir tout comme d’ailleurs leur cible, a amené plusieurs observateurs à voir dans les écrits à l’origine de ces sanctions, une main interne au principal parti au pouvoir dans lequel Issaka Assoumane milite. Toute chose qui lève par ailleurs un coin du voile sur la guerre lente de positionnement qui opposerait depuis un certain temps les principaux leaders du parti au pouvoir le PNDS-Tarraya.

A moins de trois années des élections présidentielles de 2021 et à quelques jours des assises ordinaires de renouvellement des instances dirigeantes du PNDS, le contexte est tellement électrique qu’on parle dans certains milieux d’une inévitable scission de cette formation politique entre deux clans à savoir : les « pros Bazoum » qui revendiquent la légitimité de la succession à la magistrature suprême en 2021 et les « pros Issoufou » qui eux veulent réinventer la roue en changeant l’ordre des choses.

C’est dans cette perspective que l’on parle de plus en plus d’un probable ralliement des « pros Issoufou » derrière la candidature de l’ancien directeur général des douanes, Issaka Assoumane. En tout cas une telle information, même si elle n’a rien d’officielle du fait qu’elle n’est pas à l’ordre du jour au niveau du présidium du PNDS, curieusement elle continue de recueillir les faveurs des militants dans les différents fiefs du parti rose, particulièrement à Tahoua.

Seulement, ce dont on n’ignore pour le moment, qui de camp de Bazoum et celui de l’ancien douanier Issaka Assoumane aura le soutien du Président Issoufou. La suite du feuilleton interne au parti rose nous édifiera plus. Affaire à suivre !

Commentaires   

0 #1 Mazie 09-06-2018 13:03
Terrific article! This is the type of information that
should be shared around the web. Disgrace on Google for
now not positioning this put up higher! Come on over and consult with my web
site . Thanks =)

Feel free to visit my weblog - Free APK Full Version: http://www.apk-xp.com/
Citer

Ajouter un Commentaire

Articles recents

Publier le 19/04/2018, 11:52
niger-l-armee-americaine-devoile-ses-installations-militaires-d-agadez Plusieurs journalistes issus de la presse privée nigérienne et internationale ont effectué les 15 et 16 avril une série de...Lire plus...
Publier le 19/04/2018, 11:47
niger-des-manifestations-d-etudiants-violemment-reprimees-sur-le-campus-universitaire « kouri », « Jini » ou du sang en français, c’est ce qu’on pouvait voir sur le corps et...Lire plus...
Publier le 04/04/2018, 20:06
affaire-sadi-kadhafi-des-autorites-nigeriennes-menacees-de-poursuite-devant-les-tribunaux-internationaux La mise en liberté des « Kadhafistes » pourrait se transformer en « cauchemar d’enfer » pour...Lire plus...
Publier le 29/03/2018, 17:03
communique-de-presse-le-cadre-independant-de-concertation-pour-la-presse-demande-aux-autorites-judiciaires-du-niger-de-tirer-les-consequences-du-refus-du-pouvoir-en-place-d-obtemperer-a-la-decision-du-juge-de-refere-ordonnant-la-reouverture-du-groupe-de-presse-labari Le Cadre Indépendant de Concertation pour la Presse demande aux autorités judiciaires du Niger de tirer les conséquences du refus...Lire plus...
Publier le 26/03/2018, 18:55
le-cadre-independant-de-concertation-pour-la-presse-denonce-des-nouvelles-derives-autoritaires-contre-les-medias-independants Réunis en urgence ce lundi 26 mars 2018 à l’effet de se prononcer sur les séries d’atteintes à la liberté...Lire plus...

Connexion

Abonnez vous à la newsletter