vendredi, 21 septembre 2018
French Arabic English

Delta-Cargo-and-Air-France-banner.png

Issoufou

Si l’on s’en tient à l’esprit de la constitution en vigueur au Niger, Issoufou Mahamadou quittera obligatoirement la présidence de la république à la fin de l’hiver 2021. Parler comme cela s’apparente à un crime de lèse-majesté aux yeux de certains gourous du régime qui, dans la perspective de fausser les règles du jeu, insinuent en des mots à peine voilés que, laisser la gouvernance du pays revient carrément à s’exposer à d’interminables poursuites judiciaires. L’allusion est très claire et laisse penser que les grands bruits des salons qui courent depuis deux ans autour des pratiques mafieuses attribuées au régime d’Issoufou commencent à plonger l’entourage présidentiel dans un dilemme cornélien.

 

Qu’il s’agisse de l’affaire de « l’Uraniumgate », « des minutes d’Areva », des signatures de nombreux « contrats douteux » avec des multinationales, de la conclusion de certains « marchés de gré à gré » avec des sociétés chinoises, de la sulfureuse affaire dite de « prêt Exim bank », ou même des dossiers sensibles portant sur des « opérations d’achat d’armes », de « l’avion présidentiel »…, de telles affaires qui continuent de faire grand bruit dans la presse nationale et étrangère, lorsqu’elles seront bien constituées avec preuves de malversations à l’appui, pourraient un jour empoisonner la vie des anciens dignitaires du régime.

Il est vrai que de tous les régimes qui se sont succédé avec l’avènement du multipartisme, depuis Mahamane Ousmane en passant par Tandja Mamadou jusqu’à celui Issoufou Mahamadou, aucun chef d’Etat n’a eu le courage politique d’enquêter sérieusement dans la gestion de son prédécesseur. Cependant, en échangeant avec certaines personnalités issues du sérail, sur des présumés scandales qui braquent les projecteurs sur le Niger, on peut jurer sur tous les dieux que n'importe qui aux commandes de l'Etat en 2021, fera l'effort d'enquêter dans la gestion de son prédécesseur Issoufou, ne serait-ce que pour voir clair au sujet de toutes les allégations distillées durant les dix ans de son règne.

C’est donc tout ceci, qui fait croire à certains analystes de la scène politique nigérienne qu’une possible remise en cause des règles de jeu démocratiques n’est pas à écarter, si tant est qu’Issoufou et ses arrières ne sont pas assurés d’être à l’abri de tout traquenard politico-judiciaire, comme c’est le cas aujourd’hui avec Nicolas Sarkozy en France et dans les prochains jours avec Jacob Zuma en Afrique du Sud.

Il fallait aux yeux de certains thuriféraires, trouver vite une parade pour éviter que la vie de l’entourage présidentiel nigérien ne finisse par se transformer un jour en « pire cauchemar », quand le pouvoir va changer de main.

A la limite, pour éviter de faire comme Tandja et sortir par la petite porte, les dignitaires du régime pourraient se résoudre à imposer au peuple nigérien, un chef d’Etat godillot, qui les aiderait à faire disparaître discrètement les traces des affaires compromettantes et empêcher à la justice de faire son travail.

Dans les pires des cas, s’accrocher soi-même au pouvoir pourrait en être la solution. Toute chose qui rendrait incertain le pari que le président Issoufou a fait le jour de sa deuxième investiture à la magistrature suprême du pays, celui de passer le témoin à son successeur en 2021.

Il faut donc craindre que le Niger ne retombe dans un tel travers et regagner la liste noire des pays comme le Cameroun, les deux (2) Congo, la Guinée Equatoriale, le Gabon, le Tchad, ou encore le Togo, où les régimes sont atteints de « pandémie de règne à vie », du seul fait de leurs dirigeants qui, de peur d’être traqué par la justice pour avoir dansé sur l’argent public, ont fini par adapter les lois suprêmes de leurs pays à leur piètre conception de gérer.

Commentaires   

0 #6 Margery 20-09-2018 15:43
Hi, of course this piece of writing is genuinely nice
and I have learned lot of things from it concerning blogging.
thanks.

Feel free to surf to my site Starting with
D anish: http://6.letters4pics1word.com/answer-danish
Citer
0 #5 Dale 15-09-2018 15:27
Hi! This is my first visit to your blog! We are a
collection of volunteers and starting a new initiative in a community in the same niche.

Your blog provided us beneficial information to work on. You have done a extraordinary job!


My page - 4 Pics
1 Word 7 Letters: http://7.letters4pics1word.com/answer-cushion
Citer
0 #4 Nichol 14-09-2018 03:56
Hello i am kavin, its my first time to commenting anywhere, when i read this piece of
writing i thought i could also create comment due to
this good piece of writing.

my web-site: thiet
ke catalogue: http://rubee.com.vn/thiet-ke-catalogue.html
Citer
0 #3 Bruno 10-09-2018 20:19
Remarkable! Its truly amazing paragraph, I have got much clear idea concerning from this piece
of writing.

Here is my web-site - 4 Pics
1 Word 5 Letters: http://5.letters4pics1word.com/answer-track
Citer
0 #2 Rebekah 22-07-2018 21:08
Hi would you mind stating which blog platform you're using?
I'm looking to start my own blog soon but I'm having a tough time
selecting between BlogEngine/Wordpress/B2evolution and Drupal.
The reason I ask is because your layout seems different then most blogs and I'm looking for something completely unique.
P.S Apologies for getting off-topic but I had to ask!


Here is my web page ... https://www.qzzr.com/c/quiz/446156/hack-last-day-on-earth-survival-cheats-for-unlimited-coins-working-with-proof-latest: https://www.qzzr.com/c/quiz/446156/hack-last-day-on-earth-survival-cheats-for-unlimited-coins-working-with-proof-latest
Citer
0 #1 Abdoulaye 09-04-2018 07:57
C'est quand meme curieux que vous n'evoquiez Bazoum nulle part alors que de toute evidence c'est bazoummqui va etre impose par la force. Vous parlez comme s'il va y avoir des elections normales en 2021. Il n'y aura pas d'elections normales et issoufou n'a aucune intention de se representer. Il va imposer Bazoum par la force c'est tout. Il n'y a aucun probleme entre les deux et l'un protegera necessairement l'autre. Il ne saurait en etre autrement. Bazoum passrra d'ailleurs au premier tour avec des "allies" (Zaman Lahya, Jamhuriya, etc.) qui eux ne se presenteront pas car si Bazoum ne passe pas au premier tour il risque de ne pas passer du tout etant donne que dans des elections normales il n'aurait meme pas 3%. C'est un simulacre d'election jamais vu qu'il va y avoir et ce qu'on appelle l'opposition n'y pourra rien. De meme qu'elle n'a rien pu en 2016 elle ne pourra rien en 2021.
Citer

Ajouter un Commentaire

Articles recents

Publier le 19/04/2018, 11:52
niger-l-armee-americaine-devoile-ses-installations-militaires-d-agadez Plusieurs journalistes issus de la presse privée nigérienne et internationale ont effectué les 15 et 16 avril une série de...Lire plus...
Publier le 19/04/2018, 11:47
niger-des-manifestations-d-etudiants-violemment-reprimees-sur-le-campus-universitaire « kouri », « Jini » ou du sang en français, c’est ce qu’on pouvait voir sur le corps et...Lire plus...
Publier le 04/04/2018, 20:06
affaire-sadi-kadhafi-des-autorites-nigeriennes-menacees-de-poursuite-devant-les-tribunaux-internationaux La mise en liberté des « Kadhafistes » pourrait se transformer en « cauchemar d’enfer » pour...Lire plus...
Publier le 29/03/2018, 17:03
communique-de-presse-le-cadre-independant-de-concertation-pour-la-presse-demande-aux-autorites-judiciaires-du-niger-de-tirer-les-consequences-du-refus-du-pouvoir-en-place-d-obtemperer-a-la-decision-du-juge-de-refere-ordonnant-la-reouverture-du-groupe-de-presse-labari Le Cadre Indépendant de Concertation pour la Presse demande aux autorités judiciaires du Niger de tirer les conséquences du refus...Lire plus...
Publier le 26/03/2018, 18:55
le-cadre-independant-de-concertation-pour-la-presse-denonce-des-nouvelles-derives-autoritaires-contre-les-medias-independants Réunis en urgence ce lundi 26 mars 2018 à l’effet de se prononcer sur les séries d’atteintes à la liberté...Lire plus...

Connexion

Abonnez vous à la newsletter