mercredi, 15 août 2018
French Arabic English

Delta-Cargo-and-Air-France-banner.png

BASE AMERICAINE

Plusieurs journalistes issus de la presse privée nigérienne et internationale ont effectué les 15 et 16 avril une série de visites guidées sur les installations de la plus grande base de l’armée américaine en Afrique en construction dans la région d’Agadez au Niger. Ce privilège exceptionnel accordé à la presse entre dans le cadre de l’édition 2018 de l’exercice militaire conjoint communément appelé Flintlock, qu’organise les forces armées américaines dans l’une des zones de faiblesse de l’Etat.

Au total quelque 1900 éléments provenant de vingt pays africains, européens et de l’Amérique du Nord, répartis dans trois pays, prennent part à ce Flintlock qui a débuté le 11 avril et qui s’achève ce 20 avril 2018 avec, plusieurs exercices de localisation au Burkina Faso, Niger et le Sénégal.

A en croire certains officiers supérieurs américains et nigériens, le Flintlock va procurer aux soldats de la force du G5 Sahel et ceux de la force multinationale des techniques de combat au sol et d’importantes stratégies pour contrecarrer les menaces terroristes des groupes armés tels que Boko Haram, Aqmi, et autres organisations extrémistes et criminelles alliées à l’Etat islamique. Telles sont les attentes des Etats de la sous-région et leurs armées respectives qu’appuient les forces armées américaines à travers une telle initiative. Comme lors des éditions précédentes, un accent a été mis cette année sur l’assistance humanitaire aux couches vulnérables et l’autonomisation des femmes.

BASE AMERICAINE 2

L’édition 2018 de Flintlock intervient dans un contexte où des voix s’élèvent de plus en plus pour dénoncer l’implantation des bases militaires étrangères sur le territoire nigérien, une situation qui s’apparente aux yeux de nombreux citoyens nigériens à une invasion voire, une remise en cause de la souveraineté de ce pays.

Si pour les hauts responsables du pays et leurs partenaires militaires européens et américains, la présence de ces bases militaires est « une bonne chose » en terme de lutte contre les menaces terroristes, aux yeux des défenseurs des droits de l’Homme et d’opposants politiques, cette situation n’est ni plus ni moins qu’un reniement de la souveraineté du pays voulu et négocié par le régime en place.

C’est pourquoi, au-delà des manœuvres militaires relevant du Flintlock et en tenant compte du tollé que la présence de ces bases continue de provoquer, les forces armées américaines ont choisi d’ouvrir leurs installations aux médias locaux afin de leur permettre de constater de visu les efforts qui sont en train d’être consentis au profit du Niger et de ses partenaires de la sous-région saharo-sahélienne. Responsables militaires américains et nigériens soulignent que le Niger occupe une position centrale par rapport aux menaces terroristes qui sévissent dans l’espace sahélo-saharien.

En raison de cette position stratégique qu’il occupe, le Niger a été sollicité de ses partenaires de la sous-région, européens et américains pour qu’il serve de pays pivot en matière de lutte contre les menaces terroristes, ont déclaré tour à tour à la presse des responsables militaires nigériens et américains. Aussi, ces derniers ont laissé comprendre que la base aérienne en construction est nigéro-américaine et est déjà placée sous le commandement d’un officier supérieur de l’armée de l’air nigérienne.

Notons que le coût total de construction de cette base aérienne s’élève à 110 millions de dollars US. Quelque 400 éléments de l’armée américaine et un personnel nigérien travaillent depuis près de dix-huit mois sur le périmètre de cette base. Avec ces quelques précisions, il est évident que l’armée américaine ne veut pas être vue comme des forces d’invasion dans un pays qui jouera pendant longtemps le rôle de pivot dans les « nouvelles guerres » en cours et à venir.

Commentaires   

-1 #1 ABOU AHMED 22-04-2018 10:29
Cette action doit se poursuivre et se pérenniser jusqu'à élimination totale de toute insécurité imposée aua notre pays.
Citer

Ajouter un Commentaire

Articles recents

Publier le 19/04/2018, 11:52
niger-l-armee-americaine-devoile-ses-installations-militaires-d-agadez Plusieurs journalistes issus de la presse privée nigérienne et internationale ont effectué les 15 et 16 avril une série de...Lire plus...
Publier le 19/04/2018, 11:47
niger-des-manifestations-d-etudiants-violemment-reprimees-sur-le-campus-universitaire « kouri », « Jini » ou du sang en français, c’est ce qu’on pouvait voir sur le corps et...Lire plus...
Publier le 04/04/2018, 20:06
affaire-sadi-kadhafi-des-autorites-nigeriennes-menacees-de-poursuite-devant-les-tribunaux-internationaux La mise en liberté des « Kadhafistes » pourrait se transformer en « cauchemar d’enfer » pour...Lire plus...
Publier le 29/03/2018, 17:03
communique-de-presse-le-cadre-independant-de-concertation-pour-la-presse-demande-aux-autorites-judiciaires-du-niger-de-tirer-les-consequences-du-refus-du-pouvoir-en-place-d-obtemperer-a-la-decision-du-juge-de-refere-ordonnant-la-reouverture-du-groupe-de-presse-labari Le Cadre Indépendant de Concertation pour la Presse demande aux autorités judiciaires du Niger de tirer les conséquences du refus...Lire plus...
Publier le 26/03/2018, 18:55
le-cadre-independant-de-concertation-pour-la-presse-denonce-des-nouvelles-derives-autoritaires-contre-les-medias-independants Réunis en urgence ce lundi 26 mars 2018 à l’effet de se prononcer sur les séries d’atteintes à la liberté...Lire plus...

Connexion

Abonnez vous à la newsletter