vendredi, 18 octobre 2019
French Arabic English

Zlecaf KigaliUn sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement des 55 pays membres de l’UA pourrait se tenir en juillet prochain à Niamey en vue de célébrer l’an 1 du Traité instituant la Zone de libre-échange continentale. Telle est vraisemblablement la nouvelle trouvaille de l’organisation panafricaine pour contenter les autorités du Niger après suppression du deuxième sommet annuel que la capitale du Niger était censée abriter précisément en juillet 2019.

 

Les festivités marquant cet anniversaire de la Zlecaf seront suivies à la même date d’une rencontre de haut niveau, appelée « sommet de coordination » en lieu et place du deuxième sommet ordinaire qui n’est plus dans l’agenda de l’UA depuis 2018. Une dizaine des Chefs d’Etat et des principaux dirigeants des organisations communautaires du continent seront conviés à ce « sommet de coordination » de Niamey.

Parlant de la Zlecaf, il faut dire que le processus de négociations pour la seconde phase suit véritablement son cours. A ce jour, il ne reste plus que deux ratifications pour que le Traité africain de libre-échange continental entre en vigueur. Sur les 44 Etats qui l’ont signé depuis le lancement de la première phase de signature le 21 mars 2018 à Kigali au Rwanda, vingt pays l’ont effectivement ratifié.

Les deux dernières ratifications enregistrées sont celles du Maroc et de l’Egypte. D’autres instruments de ratification pourraient être déposés dans les prochains jours, ce qui permettrait d’atteindre le seuil de 22 signatures, chiffre requis pour que le Traité entre en vigueur.

La Zone de libre-échange continentale (ZLECA) représente un produit intérieur brut (PIB) d’environ 2 500 milliards de dollars dans l’ensemble des 55 États membres de l’Union africaine et un marché qui touchera à moyen terme environ 1,2 milliards des personnes. Ce qui fera de cet espace, la plus grande zone de libre-échange du monde depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

L’accord sur la Zlecaf et ses différents protocoles additionnels visent à moyen et long termes à créer les conditions favorisant la hausse du niveau des échanges commerciaux entre différents blocs sous régionaux du continent, les investissements directs étrangers ainsi que la création d’un marché unique du transport aérien africain.

Il induira au sein des Etats membres, la suppression progressive et l’allègement des droits de douane sur le commerce intra-africain ainsi que les nombreux obstacles tarifaires. L’accord prévoit en outre, l’adoption du Tarif extérieur commun, la création d’une union douanière, deux mesures indispensables pour aller vers la totale intégration des économies du continent.

Ajouter un Commentaire

Articles récents

Niger : Les alliés du Président Issoufou très déçus, mais tenus en laisse…

Niger : Les alliés du Président Issoufou très déçus, mais tenus en laisse…

NIGER : Vers une procédure de destitution du Président Issoufou pour « crime de haute trahison »

NIGER : Vers une procédure de destitution du Président Issoufou pour « crime de haute trahison »

Niger : Un responsable politique nigérien est sur le point de perdre ses « investissements offshores » après la mort de Salif Diallo…

Niger : Un responsable politique nigérien est sur le point de perdre ses « investissements offshores » après la mort de Salif Diallo…

Niger : Ce que l’on sait au sujet du départ de Ladan Tchiana du gouvernement

Niger : Ce que l’on sait au sujet du départ de Ladan Tchiana du gouvernement

Fourniture d’électricité au Niger: L’ultimatum du Nigéria prendrait fin en décembre prochain

Fourniture d’électricité au Niger: L’ultimatum du Nigéria prendrait fin en décembre prochain

Remaniement du gouvernement au Niger : Le soldat Karidjo revient aux « affaires »

Remaniement du gouvernement au Niger : Le soldat Karidjo revient aux « affaires »

Lutte contre le terrorisme au Sahel : Niamey fait de Washington son allié stratégique sous le regard médusé de l’Elysée

Lutte contre le terrorisme au Sahel : Niamey fait de Washington son allié stratégique sous le regard médusé de l’Elysée

Pnds-Tarraya : L’ex DG des douanes nigériennes, Issaka Assoumane pressenti comme un des challengers à Bazoum pour succéder à Issoufou

Pnds-Tarraya : L’ex DG des douanes nigériennes, Issaka Assoumane pressenti comme un des challengers à Bazoum pour succéder à Issoufou

Articles recents

Publier le 04/08/2019, 01:34
editorial-une-fete-nationale-un-peuple-diviseLe Niger a fêté ce samedi 03 août 2019 le 59eme anniversaire de son indépendance, qui donne lieu chaque année à un...Lire plus...
Publier le 03/08/2019, 18:00
politique-coalition-dubara-ou-solution-de-contournement-de-la-candidature-de-bazoum-mohamed   Il y a encore quelques semaines, très peu de gens croient aux intentions prêtées au putschiste Salou Djibo de créer...Lire plus...
Publier le 13/03/2019, 08:25
assemblee-nationale-du-niger-le-presume-trafiquant-de-cocaine-arrete-en-guinee-bissau-est-un-parfait-inconnu-du-president-du-parlement-nigerienUn ressortissant nigérien de nom de Mohamed Sidi Mohamed serait arrêté en début de semaine par la police judiciaire...Lire plus...
Publier le 05/03/2019, 12:22
quand-l-algerie-et-bouteflika-vont-s-affronterVouloir en découdre avec un régime fort comme celui d’Abdel Aziz Bouteflika est un pari risqué et de toute évidence,...Lire plus...
Publier le 28/02/2019, 22:14
niger-l-union-africaine-envisage-un-sommet-extraordinaire-a-niamey-pour-celebrer-l-an-1-de-la-zlecafUn sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement des 55 pays membres de l’UA pourrait se tenir en juillet prochain à Niamey...Lire plus...

Connexion

Abonnez vous à la newsletter