dimanche, 25 août 2019
French Arabic English

Salou Djibo General ex PR junteN

 

Il y a encore quelques semaines, très peu de gens croient aux intentions prêtées au putschiste Salou Djibo de créer un parti politique afin de briguer le fauteuil présidentiel en mars 2021.

Aujourd’hui, les choses sont en train de se préciser. Un vaste réseau de soutiens politiques a fini par se constituer autour de Salou Djibo. Hommes d’affaires nationaux et étrangers, commis d’Etat de tous acabits et bien d’autres personnalités réputées pour leur nomadisme politique, sont en train de tourner casaque pour rejoindre la «génération Dubara» du général Salou Djibo.

Le début du commencement…

Le débat sur la candidature de Salou Djibo a commencé depuis fort longtemps, mais a connu un regain d’intérêt dans les milieux politiques au lendemain de la sortie médiatique du président du Moden FA Lumana, Hama Amadou, quand celui-ci parlait d’un « deal politique » entre l’actuel chef de l’Etat nigérien et le général tombeur du régime de Tandja Mamadou.

A l’appui de son affirmation, il avait cité le nom de l’ancien ministre de l’intérieur sous la transition militaire de 2010 à 2011, M. Cissé, actuel ambassadeur du Niger en république tchadienne. Hama Amadou avait laissé croire que c’est ce dernier qui avait représenté le général Salou au « rituel » initié pour sceller le « pacte secret » entre Issoufou à l’époque pas encore élu président, et l’homme fort du Niger, Salou Djibo.

Ce déballage fait par Hama Amadou a été assimilé à un « mensonge grossier » venant d’un adversaire politique, avait clamé le camp du pouvoir en place.

Moins d’une année après, dans le camp du pouvoir et dans beaucoup de milieux politiques, ils sont nombreux ceux qui croient de plus en plus à ce «deal politique» autour de la succession du président Issoufou.

Salou Djibo va dans un premier temps décider de prendre sa retraite, tout jeune général qu’il est, spécialiste aux armes lourdes, de surcroit dans un contexte où son pays est engagé dans une guerre contre le terrorisme. Ses ainés généraux vont apprendre la nouvelle de sa retraite anticipée sous forme de rumeur, jusqu’au jour où elle va être actée de manière officielle.

Ensuite, lui et ses lieutenants, les mêmes qui l’ont accompagné sous la transition, vont dévoiler à la face du monde le nom de la formation politique, «PJP DUBARA» sous la bannière de laquelle, ils espèrent conquérir le fauteuil présidentiel.

Le général a raison de croire en son destin national

Dans cette mosaïque des soutiens politiques du général Salou, on retrouve deux catégories de politiciens : un premier groupe composé de conseillers de haut rang à la présidence de la république, à l’assemblée nationale, à la primature et dans diverses institutions de la république, des hommes d’affaires, des hauts fonctionnaires et dans bien d’autres structures étatiques. Leur dénominateur commun, c’est qu’ils doivent leur titre de commis d’Etat en considération de leur affiliation à la junte militaire qui a dirigé le Niger de 2010 à 2011. Si bien que pour masquer cette affiliation gênante, beaucoup d’entre eux ont fini par s’appeler « guristes », en d’autres termes sympathisants du pouvoir en place.PHOTOS GeneralDjibo23

Le second groupe des soutiens est lui constitué des militants des partis alliés au régime qui résistent peu aux contingences politiques et très probablement parmi ceux de l’opposition politique.

Des projets de fusion entre le parti « PJP Dubara » et certaines formations politiques qui mangent dans la main du régime pourraient avoir lieu, apprend-on de source digne de foi. Une telle éventualité n’est pas à exclure du côté de l’opposition où certains opposants bien connu pour leur vénalité pourraient rejoindre la « génération Dubara ».

Dans cette horde des soutiens politiques, on dénombre des militants du principal parti au pouvoir le Pnds-tarayya de Bazoum Mohamed, qui auraient jeté leur dévolu sur le parti « Dubara ». L’enthousiasme est tellement réel du côté des militants du Pnds, que certains n’excluent pas dans les prochains jours et semaines des annonces des défections en faveur du camp de Salou Djibo.

BazoumBazoum et les siens assistent impuissant à une vraie « Dubara » à laquelle, ni lui ni ses sbires n’ont jamais pensé, tellement qu’ils avaient cru au scénario politique qui a consacré la candidature de Bazoum Mohamed à l’élection présidentielle de 2021.

Le gotha des militants du Pnds et assimilés ne pouvaient il y a quelques semaines penser à un contre scénario politique, qui pourrait faire de Salou Djibo le dauphin incontesté du président Issoufou.

Le camp de Bazoum et ses lieutenants auront tort de penser à une trahison du camp d’Issoufou à travers un scénario déroulé à cent à l’heure et qui continue chaque jour de s’imposer à eux. Mieux, nul au sein du Pnds ou du côté du présidium, ne peut oser publiquement critiquer cette candidature de Salou Djibo.

Le boulevard de la présidence tout tracé

Salou est connu pour avoir renversé le régime de Tandja Mamadou en février 2018. Avant cette date il était un parfait anonyme de la scène politique comme beaucoup de ses frères d’armes.

On retient de son agenda au plan international sa participation à une assemblée générale des nations unies et à quelques rencontres de moindre envergure au niveau de la sous-région. L’on sait aussi qu’un pays comme la France lui a pompeusement décerné une légion d’honneur, un titre honorifique réservé à une race d’intellectuels africains triée sur le volet.

Dans la sous-région ouest africaine, Salou Djibo a séjourné au Nigéria en tant que numéro 1 de la task force de la Cédéao au titre de la libre circulation des personnes et des biens. Ce poste lui aurait été négocié par Issoufou à une époque où les dignitaires du régime avaient du mal à s’accommoder d’un personnage devenu envahissant et autoritaire à leurs yeux dont il faut vite éloigner de la haute sphère de l’Etat.

Comme on le voit, le général Salou doit toute son ambition politique de son passé de putschiste. Quant à sa légitimé de vouloir être le successeur d’Issoufou Mahamadou, il la tient certainement d’un « mentoring politique » brillamment assuré par un clan du pouvoir en place, qui le préfère à un certain Bazoum Mohamed, candidat déclaré du Pnds.                                                           

Salou Issoufou 2Au-delà d’une simple expression de la démocratie nigérienne, il faut voir en ce rassemblement politique autour de Salou Djibo une véritable stratégie de contournement de la candidature de M. Bazoum Mohamed et peut être même de l’affaiblissement de son Pnds-tarayya.

Si Salou Djibo devient demain chef d’Etat, ce n’est ni grâce à un combat pour la défense de la démocratie dont il a le sentiment d’avoir mené du haut de son rang de putschiste. Mais c’est parce qu’il est le prototype d’homme qu’il faut pour continuer l’œuvre d’un prédécesseur à la concrétisation du destin duquel il a fait plus qu’un don de soi, en organisant des élections qualifiées d’«honnêtes» par une certaine communauté internationale.

Commentaires   

0 #1 sdvsvsvd 03-08-2019 23:02
http://xn--o80b910a26eepc81il5g.zxc700.com - 카지노사이트
http://xn--vf4b27jfzgc8d5ub.zxc700.com - 포커사이트
http://xn--o80bz00bbzcu6f.zxc700.com - 엠카지노
http://xn--mp2bs6av7jp7brh74w2jv.zxc700.com - 슬롯머신사이트
http://xn--c79a67g3zy6dt4w.zxc700.com - 카지노사이트검증
http://xn--o80b27i69npibp5en0j.zxc700.com - 온라인카지노주소
http://xn--299aj0wmjfoqh97o.zxc700.com - 맞고사이트
http://xn--oi2b30ghxt.zxc700.com - 바카라
http://xn--on3b21eb4bmwh91q.zxc700.com - 식보사이트
http://xn--oi2b43dh5aa317l40j.zxc700.com - 모바일바카라
http://xn--7m2b7ov9poqh97o.zxc700.com - 룰렛사이트
http://xn--o80bq1nhvkvsd7rhba.zxc700.com - 마카오카지노순위
http://xn--oi2b30g3ueowi6mjktg.zxc700.com - 바카라사이트
http://xn--qn1bx5w2ifvrmbje.zxc700.com - 홀덤사이트
http://xn--ij2bx6j77bo2kdi289c.zxc700.com - 블랙잭사이트
http://xn--o80b67oh5az7z4wcn0j.zxc700.com - 모바일카지노
http://xn--oi2ba146a24mbtbtvt.zxc700.com - 온라인바카라주소
Citer

Ajouter un Commentaire

Articles récents

Niger : Les alliés du Président Issoufou très déçus, mais tenus en laisse…

Niger : Les alliés du Président Issoufou très déçus, mais tenus en laisse…

NIGER : Vers une procédure de destitution du Président Issoufou pour « crime de haute trahison »

NIGER : Vers une procédure de destitution du Président Issoufou pour « crime de haute trahison »

Niger : Un responsable politique nigérien est sur le point de perdre ses « investissements offshores » après la mort de Salif Diallo…

Niger : Un responsable politique nigérien est sur le point de perdre ses « investissements offshores » après la mort de Salif Diallo…

Niger : Ce que l’on sait au sujet du départ de Ladan Tchiana du gouvernement

Niger : Ce que l’on sait au sujet du départ de Ladan Tchiana du gouvernement

Fourniture d’électricité au Niger: L’ultimatum du Nigéria prendrait fin en décembre prochain

Fourniture d’électricité au Niger: L’ultimatum du Nigéria prendrait fin en décembre prochain

Remaniement du gouvernement au Niger : Le soldat Karidjo revient aux « affaires »

Remaniement du gouvernement au Niger : Le soldat Karidjo revient aux « affaires »

Lutte contre le terrorisme au Sahel : Niamey fait de Washington son allié stratégique sous le regard médusé de l’Elysée

Lutte contre le terrorisme au Sahel : Niamey fait de Washington son allié stratégique sous le regard médusé de l’Elysée

Pnds-Tarraya : L’ex DG des douanes nigériennes, Issaka Assoumane pressenti comme un des challengers à Bazoum pour succéder à Issoufou

Pnds-Tarraya : L’ex DG des douanes nigériennes, Issaka Assoumane pressenti comme un des challengers à Bazoum pour succéder à Issoufou

Articles recents

Publier le 04/08/2019, 01:34
editorial-une-fete-nationale-un-peuple-diviseLe Niger a fêté ce samedi 03 août 2019 le 59eme anniversaire de son indépendance, qui donne lieu chaque année à un...Lire plus...
Publier le 03/08/2019, 18:00
politique-coalition-dubara-ou-solution-de-contournement-de-la-candidature-de-bazoum-mohamed   Il y a encore quelques semaines, très peu de gens croient aux intentions prêtées au putschiste Salou Djibo de créer...Lire plus...
Publier le 13/03/2019, 08:25
assemblee-nationale-du-niger-le-presume-trafiquant-de-cocaine-arrete-en-guinee-bissau-est-un-parfait-inconnu-du-president-du-parlement-nigerienUn ressortissant nigérien de nom de Mohamed Sidi Mohamed serait arrêté en début de semaine par la police judiciaire...Lire plus...
Publier le 05/03/2019, 12:22
quand-l-algerie-et-bouteflika-vont-s-affronterVouloir en découdre avec un régime fort comme celui d’Abdel Aziz Bouteflika est un pari risqué et de toute évidence,...Lire plus...
Publier le 28/02/2019, 22:14
niger-l-union-africaine-envisage-un-sommet-extraordinaire-a-niamey-pour-celebrer-l-an-1-de-la-zlecafUn sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement des 55 pays membres de l’UA pourrait se tenir en juillet prochain à Niamey...Lire plus...

Connexion

Abonnez vous à la newsletter