succession Andp

Les noms des potentiels candidats pour succéder à feu Moussa Moumouni Djermakoye, à la tête du parti ANDP-Zaman Lahiya commencent à être dévoilés, une dizaine de jours seulement après le décès de celui-ci. Une source proche de cette formation politique cite déjà deux noms…

 

Il s’agit de l’actuel ministre des Mines et du Développement Industriel, Hassane Barazé Moussa et du Haut Commandant de la gendarmerie nationale, le Général de Brigade Mounkaïla Issa, qui prend sa retraite dans les tous prochains jours, a confié notre source.

Militaire de carrière, le président de l’ANDP Zaman Lahiya est décédé le 19 novembre dernier à Paris. Celui-ci a passé huit ans à la tête de cette formation politique et avait lui-même tiré sa légitimité de leader de ce parti de son frère ainé Adamou Moumouni Djermakoye, mort en juin 2009, alors qu’il se battait pour la restauration de la démocratie aux côtés d’autres leaders de l’opposition politique de l’époque, dont la plupart sont aux affaires aujourd’hui.

Si Moussa Djermakoye a su accompagné les camarades de lutte de son frère ainé depuis 2011 c’est par respect à une certaine fidélité qui caractérise les rapports politiques entre le père fondateur de l’Andp (son frère) et les dirigeants actuels du pays.

Désormais rien n’empêche un retournement de situation après cette succession qui commence à prendre corps tout doucement.

Il faut donc s’attendre à une pleine implication du principal parti au pouvoir le Pnds-tarraya dans l’élection d’un nouveau président de l’Andp que le pouvoir peut régenter et éviter surtout que l’Andp ne regagne le camp de l’opposition politique.